Manifestation du 1er Mai à Genève - Non à la précarité salariale

Grille des
 Programmes
 et Podcasts


Nos Reportages

L'affiche suisse
 du XXIe Siècle


Actions culturelles

Archives
 programmes


Qui sommes-nous?

On en parle...

 
     

Manifestation du 1er Mai à Genève
Non à la précarité salariale

«En Suisse, les femmes gagnent dix-neuf pour cent de moins que les hommes, soit 600.- Fr de moins par mois de salaire de base», tonne la syndicaliste Manuela Cattani, en citant les dernières statistiques fédérales. Par ailleurs la Présidente de la Communauté Genevoise d’Action Syndicale (CGAS) relève que rien qu’à Genève «30000 salariés touchent moins de 4000.- Fr. mensuels pour un plein temps. Ca suffit !».

Rappelons que depuis le 9 avril dernier une initiative cantonale des syndicats genevois récolte des signatures pour demander 23.- Fr./h de salaire horaire minimum. La manifestation du 1er Mai genevois retentira donc des revendications de la lutte contre la précarité salariale, à l’appel d’une trentaine d’organisations syndicales et politiques issues principalement de la gauche.

Le cortège s'ébranlera du Boulevard James-Fazy, près de la Gare Cornavin, pour emprunter le pont du Mont-Blanc, avant de gagner le Parc des Bastions, au centre ville, où seront prononcés les traditionnels discours, suivis d'une fête populaire. Le Conseiller d’Etat Les Verts, Antonio Hodgers et un responsable du syndicat UNIA devraient y prendre la parole.

Comme chaque année, Radio Zones transmettra les interventions, Mardi 1er, à 18 heures, y compris sur cette page.

Entretien avec Manuela Cattani, co-secrétaire générale du Syndicat Interprofessionnel des travailleuses et travailleurs, également Présidente de la CGAS.

Interview : Jean Pélichon
Rťalisation technique : Cyril Cailliez


Manuela Cattani
© Jean Musy-2018

Jeudi 26 avril 2018

Spécial Magazine

Manifestation du 1er Mai à Genève
Non à la précarité salariale

avec Manuela Cattani, co-secrétaire générale
du Syndicat Interprofessionnel des travailleuses
et travailleurs, également Présidente de la CGAS.