Elections à Genève : Les Verts sombrent et l’extrême-droite bétonne le Parlement

Grille des
 Programmes
 et Podcasts


Nos Reportages

L'affiche suisse
 du XXIe Siècle


Actions culturelles

Archives
 programmes


Qui sommes-nous?

On en parle...

 
     

Elections à Genève
Les Verts sombrent
et l’extrême-droite bétonne le Parlement

Les Genevois ne se sont pas précipités dimanche dernier pour élire leur Parlement et leur gouvernement (46,03% de participation).

Sur les 100 sièges à pourvoir au Grand Conseil, la droite extrême (UDC et MCG) recueille 29,52 % (31 sièges), la droite classique (Parti Libéral-Radical et Parti Démocrate-Chrétien) maintient ses position avec 32,98% (35 sièges), malgré un baisse de 7 sièges du PLR, toujours en fusion, enfin la gauche (Socialistes, Verts et Ensemble à Gauche) sauve les meubles avec 32,26% (34 sièges), grâce au retour de l’extrême-gauche (+9 sièges) et malgré le bouillon des Verts (-7 sièges). Les petits (Parti Pirate Genevois, Vert’libéraux et Parti Bourgeois Démocratique) partis n’ont pas atteint le quorum des 7%.

Au Conseil d’Etat, on prend les mêmes radicaux (Pierre Maudet, François Longchamp et Isabelle Rochat), on y ajoute deux nouveaux PDC (Serge Dal Busco et Luc Barthassat), après quoi les jeux sont ouverts. Quid du MCG Mauro Poggia, de la socialiste Anne Emery-Torracinta ou d’Eric Stauffer, le duce du MCG ? Le deuxième tour de l’élection pour le Gouvernement, le 10 novembre prochain, promet d’être serré et saignant.

Réactions au micro de Radio Zones.


Interview : Jean Pélichon

Rťalisation technique : Cyril Cailliez



 
Lundi 07 octobre 2013

Infos

Elections à Genève
Les Verts sombrent et l’extrême-droite
bétonne le Parlement


avec Anne Emery-Torracinta (PS),
Christian Grobet (Ensemble à Gauche),
Peter Loosli (Les Verts),
Charly Schwarz (Vert’libéraux),
Pierre Maudet (Parti Radical-Libéral) et
Serge Dal Busco (Parti Démocrate-Chrétien)